Le mot-clé, mot-magique à sélectionner avec soin

Sélectionner ses mots-clés

Pourquoi est-il important de sélectionner avec soins les mots-clés que vous utilisez sur votre site et vos publications sur les réseaux sociaux ? Un exemple, Covid19, le mot-clé récolte 3,2 millions d’impressions, ou occasions d’être vu, sur Twitter. Il existe des variantes de ce ‘hashtag’ (mot-clé recherché sur les réseaux sociaux), avec une déclinaison française #covid19france puis d’autres variations typographiques comme #covid_19 fr. En anglais, cela donne #CoronaCrisis et #CoronaOutbreak, respectivement crise et éruption du Coronavirus.

Dans cet article, nous abordons, dans un premier temps l’ impact des mots-clés que génère l’effet démultiplicateur du partage sur les réseaux sociaux. Puis l’importance de sélectionner ses propres mots-clés en cohérence avec votre stratégie et votre ligne éditoriale. Et enfin, les outils qui vous permettent de sélectionner avec soin vos mots-clés stratégiques. L’objectif de ce travail de sélection sémantique est de toujours servir votre stratégie de contenu, donc votre image de marque et les objectifs de développement de votre entreprise.

Ces mots-clés qui se répandent comme une traînée de poudre

Inséré dans un Tweet ou un Post sur Instagram ou LinkedIn, la force du mot-clé est de permettre à un message d’être vu et partagé sur les réseaux sociaux, comme sur Internet. Tweets et Posts renvoient, via des liens, vers votre site. Et vice-versa. Sur votre site vitrine ou marchand, les icônes cliquables renvoient vers les réseaux sociaux sélectionnés et permettent de partager les articles. L’effet réseau joue à plein, pour le meilleur et pour le pire sur les grands sujets de société.

C’est la magie (ou l’enfer) du mot-clé, tout dépend des sujets. Puisque les plus inquiétants, dramatiques, en tous cas sensationnels ou polémiques (l’affaire Griveaux, les Césars, la censure des mémoires de Woody Allen parmi les plus récents…) ont la cote dans la sphère sociale. Ils y donnent lieu à des propos de plus en plus épidermiques, tour à tour violents et angoissants voire contraires à la loi. Les ressorts des échanges verbaux étaient similaires pour nos ancêtres avec les cancans, les racontars, de grands récits épiques ou des contes terribles murmurés le soir au coin du feu. Mais une chose a changé, l’effet démultiplicateur des réseaux globaux leur donne une portée inédite et immédiate. La caisse de résonance fait sentir ses effets à plein avec la généralisation de la pandémie.

Bien sélectionner ses mots-clés, question de prudence

Dans la période de crise que vous traversons, c’est une véritable course contre la montre entre informations officielles, scientifiques, tangibles, et dans la mesure du possible raisonnées, et la généralisation de fake news qui donnent lieu à un néologisme et à cette « infodémie » d’une ampleur inédite, plus grave encore que l’« infobésité » qui frappait déjà sur les écrans de toutes dimensions. Pour la contrer, des boutons « Info- Coronarovirus » ont été mis en place en haut des fils d’actualité de Twitter et Facebook, qui renvoient au site du gouvernement. Il convient donc de faire preuve de d’autant plus de prudence et de sobriété dans ses prises de parole que l’« infodémie » et son lot de polémiques sont bel et bien installés, et pour longtemps. 

Pour garder la tête froide, il faut se doter des bons outils. Tout d’abord, il est important de sélectionner des sujets et des conversations en résonance avec les codes et les centres d’intérêt de votre communauté d’influenceurs. Co-écrire, avec l’aide de votre conseillère en communication et community manager, les messages pertinents en restant en cohérence avec votre stratégie de contenu vous permettra de rester fidèle à votre politique et votre charte éditoriales, de respecter votre gouvernance digitale et sociale et vos bonnes pratiques. Cette discipline collective de rédaction et de relecture a pour but d’éviter emportements et dérapages, afin de soigner et protéger votre image et de la cultiver efficacement. Une nouvelle forme d’hygiène autant que d’éthique numérique s’impose en effet.

Des outils pour mesurer l’impact de vos mots-clés

D’un point de vue pratique, comment choisir les mots-clés qui permettent de générer de l’influence ? Des outils dédiés aux réseaux sociaux permettent de mesurer le nombre de fois où les « socionautes » sont susceptibles d’être exposés au message, c’est le nombre d’ « impressions ». Leur volume varie au fil des conversations, quasiment en temps réel. En ce moment, au pic d’inquiétude liée à la pandémie, le nombre d’impressions que génère #coronarovirus se situe dans une moyenne très haute, à près d’1 million.

Faut-il suivre les tendances de mots-clés ?

À titre de comparaison, parmi les conversations et polémiques qui agitent la sphère sociale, un mot-clé atteint cette semaine le même niveau en terme de trafic, #WoodyAllen. Le mot-clé #RenéeZellweger a grimpé, lui, à 6,5 millions d’impressions lorsqu’elle a reçu son #Oscar, un autre hashtag tout-puissant. Preuve de la volatilité des sujets, le soufflé #Weinstein semble retombé avec seulement 223 000 impressions alors que l’ancien producteur star vient d’écoper de 23 ans de prison. Idem pour #BaronNoir, passé de 5,5 millions à 203 000 d’impressions, une fois l’effet Whaou ! de l’annonce de la nouvelle saison dissipé. Sujet incontournable, le hastag « neutralité carbone » a aussi ses hauts et ses bas au gré de l’actualité, entre 3,4 millions de vues potentielles au moment de l’annonce du Green Deal européen et seulement 128 000 aujourd’hui.

Des mots-clés à sélectionner en cohérence avec votre ligne éditoriale

Vous l’aurez compris, la « cote » des mots-clés varie au jour le jour, comme à Wall Street, et il convient de vérifier avant chaque publication de tweet ou Post quelle sera la sémantique la plus efficace. Et de toujours prendre la précaution de ne s’exprimer que si ses axes de communication le justifient, et que le contexte le permet.

Dans un prochain article nous évoquerons le choix des mots-clés en cohérence avec votre stratégie digitale, votre storytelling et les usages de votre écosystème digital. Et dans le suivant, les outils pour trouver les mots-clés efficaces qualitativement.

Articles similaires